logo sos


Association sans but lucratif ni appartenance philisophique, politique ou religieuse ( LOI de 1901 )

 

  Accueil     L'association     Aide aux victimes     Témoignages    Publications     Justice et terrorisme     Lutte contre le terrorisme  
Qui sommes-nous ?
Nos actions
Lutte contre l'oubli
Notre agenda
Nos communiqués
La presse en parle
  Nos partenaires
  Liens utiles
  Contactez-nous
 


 
Triple peine
 
  Témoignage et historique de la création de S.O.S. Attentats par Françoise Rudetzki
"Triple peine" chez Calmann-Lévy, 2004
 
 
Après l'attentat
 
  "Après l'attentat" chez Calmann-Lévy, 2016  

Lutte contre l'oubli
Le mémorial

S.O.S. ATTENTATS travaille pour que les victimes du terrorisme ne tombent pas dans l'oubli.
A cet effet, l'association a fait ériger un mémorial en hommage à toutes les victimes.

historique
choix du lieu

Ce mémorial a été inauguré par le Président de la République, Jacques Chirac, le 3 décembre 1998

inauguration

Ce mémorial est installé dans le Jardin de l'Intendant de l'Hôtel National des Invalides à Paris

accès au mémorial

Historique

Face à la multiplication des attentats, les membres de l'association S.O.S. ATTENTATS, réunis en Assemblée Générale le 22 février 1997, ont adopté l'idée du choix d'un lieu unique à la mémoire de toutes les victimes du terrorisme.

En France, les attentats ont été commis soit contre des personnes représentant le pouvoir militaire ou le pouvoir économique, soit ont visé des passants anonymes dans des lieux spécifiques (métro, RER, trains, avions, bateaux), les lieux fréquentés (gares, grands magasins, Champs Elysées, marchés, cafétéria, rues commerçantes) ou les bâtiments publics (écoles, bureau de poste, Préfecture de Police, Brigade de Répression du Banditisme).

Les prises d'otages, autre méthode utilisée par les terroristes, ont été dirigées contre des journalistes français et des Français vivant à l'étranger (Liban, Irak, Koweït, Algérie).

L'effet obtenu dans l'opinion est profond et le terrorisme occupe une place primordiale dans la vie quotidienne des Français en raison du caractère aveugle de cette violence qui constitue une menace virtuelle pour chacun et aussi car il remet en cause nos fondements démocratiques en s'attaquant au pacte social, ciment de la Nation.

Choix du lieu

Depuis la loi du 23 janvier 1990, les victimes des attentats bénéficient du statut de victime civile de guerre.

C’est donc tout naturellement que le choix du lieu s'est porté sur l'Hôtel National des Invalides, siège de l'ONAC, de l'Institution National des Invalides, établissement qui reçoit chaque année de nombreux visiteurs.

L'esprit et la nature du projet : Devoir de mémoire

"Il ne faut point passer sur cette terre sans y laisser des traces
qui recommandent notre mémoire à la postérité"
Napoléon Bonaparte, 14 novembre 1807

Les cérémonies communautaires nécessaires au travail de deuil peuvent être l'occasion de réminiscences et permettent aux parents et aux proches de bénéficier d'un soutien psychologique.

Dans le contexte des attentats la brutalité et la soudaineté de la mort, le côté aléatoire, son aspect inhabituel, entraîne chez les proches une culpabilité et des troubles psychiques importants voir même des deuils pathologiques.

Le travail de deuil ne peut se faire que si la société reconnaît cette violence par des gestes symboliques de solidarité communautaire : procès et célébration du souvenir.

Or, en matière de terrorisme, les procès se déroulent souvent par contumace. S'ils sont contradictoires, seuls des exécutants sont jugés. Rares sont les procès des auteurs directs.

Aussi, pour perpétuer la mémoire des victimes la société se doit d'en célébrer le souvenir pour lutter contre l'oubli, voire le désir d'oubli.

Trop souvent l'hyper médiatisation d'un attentat est suivie d'un long silence.
L'avenir ne peut se construire sans la transmission du passé.
La collectivité étant visée seule la mémoire collective peut réparer l'oubli, célébrer c'est témoigner de la solidarité du groupe social et de la réalité des faits.

Lire aussi le texte de Colette Bonnivard

Inauguration


Cette cérémonie était présidée par le Président de la République, Jacques Chirac, qui a prononcé un discours

Lire le discours de Jacques Chirac.

Françoise Rudetzki a pris la parole au nom de S.O.S. ATTENTATS

Lire le discours de Françoise Rudetzki

 


De nombreuses personnalités ont assisté à l'inauguration du mémorial
le 3 décembre 1998

Lionel JOSPIN, Premier ministre
Christian PONCELET, Président du Sénat
Jean-Pierre MASSERET, secrétaire d’Etat aux Anciens combattants et aux victimes de guerre qui, le premier, a approuvé et soutenu ce projet
les ministres qui ont soutenu le projet de S.O.S. Attentats
Elisabeth GUIGOU, Garde des Sceaux, ministre de la Justice
Hubert VEDRINE, ministre des Affaires étrangères
Alain RICHARD, ministre de la Défense
Catherine TRAUTMANN, ministre de la Culture
Emile ZUCARELLI, ministre de la Fonction publique, de la Réforme de l’Etat et de la Décentralisation
Christian SAUTTER, secrétaire d’Etat au Budget
les Ambassadeurs d’Europe, d’Amérique, d’Afrique
le Général de LAPRESLE, Gouverneur des Invalides
le Général BILLOT, Gouverneur Militaire de Paris
Jean-Pierre DUPORT, Préfet d’Ile de France
Philippe MASSONI, Préfet de Police
Jean TIBERI, Député-Maire de Paris
les anciens ministres de la Justice et de l’Intérieur
Jean-Paul HUCHON, Président du Conseil régional d’Ile de France
Claude GUIZARD, Préfet de l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre (O.N.A.C.)
de nombreux Députés et Sénateurs
de nombreuses personnalités civiles et religieuses

les associations de victimes étaient présentes
en particulier :

Association Solidaire d’aide aux victimes du terrorisme corse, Jean-Paul LAFAY
Asociacion Victimas del Terrorismo qui regroupe des victimes espagnoles
Fédération des Victimes d’Accidents Collectifs (FENVAC)

Des centaines de victimes, venues de la France entière, d’Italie, d’Espagne, de Grande Bretagne, d’Afrique et leurs proches assistaient à cette cérémonie

Cette cérémonie a été l'occasion de rendre hommage :

aux sauveteurs,
aux pompiers,
aux médecins,
aux infirmières,
aux rééducateurs,
aux travailleurs sociaux
qui ne ménagent pas leurs efforts pour secourir, soigner, soutenir, aider les victimes sur les lieux des attentats mais aussi pendant la période, qui est nécessaire pour guérir,
ou du moins amoindrir, les séquelles physiques et psychologiques.

aux magistrats,
aux policiers,
aux militaires
et à tous ceux qui luttent contre le terrorisme, au péril de leur vie

MEMORIAL REALISE GRACE AUX DONS DE :

Aéroports de Paris
Air France
Association Auxiliaire de l'Automobile
Association of American Wives of Europeans
Association Générale de Prévoyance Militaire (AGPM)
Fondation Electricité de France
Fonds SEVIAJER
Groupe Azur
Groupe Molitor
Impressions Jaurès
JC Decaux
L’Œuvre Nationale du Bleuet de France
Messier Bugatti
Nelkin-Ficelle
Pompes Funèbres Générales
RATP
Rhône Poulenc Rorer
Sélecta
SNCF
Société André Chenue
Société Compunor informatique
Société des Eaux de Volvic
Société Générale
SOGEA, comité d'établissement
Syndicat National du Personnel Navigant Commercial (SNPNC)
Le Souvenir Français
Union des Blessés de la Face et de la Tête

Les villes de Paris, d’Antony, de Massy, de Talence et de Villemomble

Le service des Parcs et Jardins de la Ville de Paris qui a remis en état le jardin de l’Intendant et entretiendra le mémorial

Les nombreux donateurs qui ont soutenu notre action à titre individuel

 

Les entreprises qui ont réalisé le mémorial

L’entreprise Degaine, gros œuvre et terrassement
La société Bornhauser-Molinari, électricité, fontainerie
SN Socra, gravure
La société Leclerc et Chery, fontainier
La Fonderie de la Plaine

S.O.S. Attentats, S.O.S. Terrorisme remercie tous ceux qui, par leur travail,
ont permis à ce mémorial d’exister

> plan d'accès au mémorial

accès piéton direct par la Place Vauban (Paris 7e)
stations de métro : Varenne, La Tour Maubourg, Invalides
Bus : 82, 92, 28

Le mémorial | Autres cérémonies d'hommage | Autres lieux de Mémoire | Cérémonies d'hommage | Le Livre d'or

> haut de page <

© S.O.S. ATTENTATS - Conçu et hébergé par Cap Developpement 2007