À propos de nous

L’association a été créée le 24 janvier 1986 par Françoise Rudetzki, Déléguée Générale, victime d’un attentat le 23 décembre 1983 à Paris.

Depuis sa création, S.O.S. ATTENTATS a accompagné environ 3000 personnes

  • victimes d’un acte de terrorisme sur le territoire français, quelle que soit leur nationalité et la régularité de leur séjour en France
  • ressortissants français victimes d’un acte de terrorisme à l’étranger
  • parents de victimes décédées

Sans but lucratif, notre association ne se réclame d’aucune appartenance philosophique, politique ou religieuse

prône le droit à la justice pour les victimes, sans esprit de vengeance

Nos principaux objectifs ?

la défense et la protection des droits de toutes les victimes du terrorism
la fin de toute forme d’impunité : nul ne doit pouvoir échapper à la justice
la lutte contre la raison d’Etat, systématiquement invoquée
la lutte contre le terrorisme par la voie judiciaire

S.O.S. ATTENTATS au jour le jour

  • accompagne les victimes et les familles des victimes décédées dans toutes leurs démarches
  • est présente aux côtés des victimes dans les procédures judiciaires et intervient dans les procédures délictuelles
  • est la seule association autorisée par la loi (art. 2-9 du code de procédure pénale) à pouvoir se porter partie civile dans les procédures pénales engagées en matière de terrorisme
  • informe les victimes et leurs familles sur leurs droits par la diffusion de sa brochure d’information
  • publie une lettre d’information, “Paroles de victimes”
  • lutte contre l’oubli en organisant, chaque année, une cérémonie en hommage à toutes les victimes du terrorisme
  • travaille à la reconnaissance et à l’amélioration des droits des victimes du terrorisme, contribue aux réflexions internationales pour une protection accrue de toutes les victimes du terrorisme, sans discrimination, et participe à la lutte contre l’impunité

S.O.S. ATTENTATS est le porte-parole des victimes auprès des instances officielles.

Notre association est présente au sein de plusieurs organismes :

Conseil d’administration du Fonds de garantie des victimes du terrorisme et d’autres infractions
Conseil d’administration de la Fondation DC 10
Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme
Coalition mondiale pour la Cour pénale internationale
Barreau pénal international
Coalition mondiale contre la peine de mort